Le bruit marron

Ça y est, voila, c’est fait, la campagne électorale des présidentielles 2012 est terminée.

Et quel spectacle fabuleux ! Dette, racisme, permis de conduire, on se sera bien éclatés et si on fait le résumé des réactions diverses, des résultats des votes, des réseaux sociaux, on peut considérer à l’unanimité (nonobstant l’orientation politique) que tout le monde pense que tout le monde c’est des cons : merci la démocratie. Mais bon, maintenant on a un nouveau président. Et ainsi pendant que certains râlent, d’autres exultent et la majorité en a rien à foutre, voilà donc pourquoi je vais vous parler de musique.

La musique est née il y a longtemps, avant la fuck-o-mobile mais bien après le premier enfant violé, car l’humanité a ses priorités et il l’avait bien cherché en se penchant ainsi pour boire dans cette flaque, et puis de derrière on peut pas savoir… Bref.

Victor Hugo, qui avait oublié d’être un con sinon il aurait pas eu des voies publiques à son nom, disait :

« La musique, c’est du bruit qui pense. »

Me voilà donc obligé de retranscrire ce constat édifiant dans une problématique contemporaine :

La musique électronique est-elle un bruit qui pense ?

Et quoi de mieux pour l’illustrer que de prendre en exemple le représentant international du mouvement que l’on appelle poétiquement la French-Touch-ton-cul-sens-ton-doigt,  j’ai nommé : David Guetta.

Pour les gens qui n’ont pas encore internet, je pourrais expliquer qui est David Guetta, mais ça vous servira à rien vu que vous avez pas internet, vous pouvez donc pas me lire bande de crétins ! Pour les autres qui connaissent David Guetta, ben je vais quand même vous expliquer parce c’est pas dit que vous soyez moins cons que les autres.

David est né(e) à Paris le 7 Novembre 1967,

36 ans auparavant la République soviétique chinoise  été proclamée par Mao Zedong. Ce jour-là, alors que les troupes chinoises combattaient l’invasion japonaise, les guérilleros communistes en ont profité pour se réunir et proclamer la République soviétique chinoise. La base centrale de l’État se trouvait à Jiangxi, centre d’opération de Mao Zedong. Cette République fut dissoute en 1937 et remplacée par la république de Chine, entièrement unifiée avec le Kuomintang, parti politique nationaliste.

Ok, y a aucun rapport et je vous entends déjà me dire :

« Qu’est-ce qu’il vient nous faire chier ce gros con avec la Chine ? »

Et déjà je vous permets pas de me parler ainsi et ensuite, j’essaie juste de vous cultiver un peu et y a du boulot, faut savoir si vous voulez réussir votre vie CONNARD ou pas.

D’un père juif marocain et d’une mère belge, David oscillera toujours entre l’argent et la blague de merde, c’est pourquoi il deviendra DJ.

Et là vous allez me dire encore que c’est raciste, mais permettez moi de vous répondre une bonne fois pour toutes que j’ai rien contre les belges, qui sont des suisses comme les autres, et que dans ma famille on a toujours aimé les juifs au point même, dans le passé, de les donner gratuitement aux gens qui en avaient besoin parce qu’ils les collectionnaient. Puis merde, arrêtez de m’interrompre toutes les cinq minutes ça commence à être lourd !

Mais revenons à nos moutons et posons nous les bonnes questions :

Qu’est-ce qu’un DJ ?

DJ signifie disc jockey et, un peu à l’instar d’un jockey, il désigne une personne souvent un peu chétive qui arbore des vêtements totalement ridicules recouverts aléatoirement de couleurs vives à tuer un épileptique. Contrairement au jockey, le jeune DJ chope de la meuf, enfin c’est ce qu’il croit qu’il va se passer.

Monumentale erreur ! Il n’y a pas plus de chances pour une banane d’attirer la foudre, que pour un DJ de séduire une femme… A moins, bien évidemment, que la banane soit métallique.

De plus ce serait sous estimer David que de penser cela de lui. David lui a de l’ambition, et il compte bien réussir sa vie CONNARD !

David Guetta casaque « Rose roh putain mes yeux fondent » et sa jument « Boudin Créole »

Qu’est-ce qu’un musicien ?

Comme l’a dit son ancien partenaire musical Joachim Garraud dans le JDD.fr :

« David Guetta n’est pas un musicien, au sens classique du terme »

En effet, David commence ses études de musique non pas par le conservatoire ou en jouant de la guitare au coin du feu comme tout le monde, mais dans une fac de droit(e)

Puis il commencera à mixer dans une boite gay (je vous ai dit que les meufs il s’en tape !)  il participera ensuite à l’émission de merde divertissement humoristique La Classe (surement dominé par son coté humoriste belge) où il présente une chanson en totale harmonie avec le niveau global de l’émission. Pour ceux qui ont le courage, qui n’ont pas pris de LSD ces dernières 24h et qui ont des calbuts de rechange, je vous laisse juger :

« RAP » David Guetta feat. Sidney un black aux lyrics tonitruantes.

C’est à partir de là que la véritable carrière de David en tant que musicien commence. Pendant que toi tu grattes ta guitare comme un clochard dans la rue ou que tu galères avec ton petit groupe local pour trouver une salle de concert, ben David lui il a compris, il achète un ancien bordel à Pigalle et convoque la presse pour faire le buzz. Ça c’est de la musique !

S’en suivent : Pink Paradise, Sweet Bar, Tanjia, Palace… Ouais, alors ce ne sont pas des titres d’albums mais le nom des boîtes qu’il rachète. DE LA MUSIQUE JE TE DIS !

10 ans plus tard il décide de tout vendre (en comptant les clubs dont il est actionnaire) pour créer sa boîte de prod et sort son premier album car je cite :

« J’ai pété les plombs. Je n’avais pas choisi ce métier où l’on gère des problèmes de toilettes bouchées » 

La vie de musicien est si cruelle.

En parlant de chiottes, je vous épargne bien évidemment la discographie et je m’abstiendrai de vous partager un lien vers l’une de ses chansons, car vous avez un bon fond et l’idée de vous savoir saigner des geysers de merde par les oreilles pendant deux jours m’est insupportable. D’ailleurs certaines mauvaises langues, dont nous ne faisons pas partie ici, racontent même qu’il aurait plagié des titres, mais David s’en défend :

« Je n’ai jamais caché mes collaborations, je ne comprends pas que ça se retourne contre moi. Ça, c’est la France ! Je suis no 1 aux États-Unis, et c’est tout ce qu’on trouve à me dire ! »

Salauds de français comment osez-vous ! Antisémites ! Il aura quand même vendu 18 millions de CD et comme dirait Michel Drucker, ça prouve bien que c’est un vrai musicien. Mozart lui même à son époque n’était-il pas disque d’or ? Et après tout si autant achètent ses CD c’est forcément parce qu’ils sont bien. Il ne viendrait à l’idée de personne que la masse de gens aux corps ornés de tatouages tribaux qui se presse dans ces soirées n’ont pas le moindre goût et encore moins de culture musicale.

Et quand bien même les mélodies d’un rossignol ou même d’une porte qui grince soient plus complexes que n’importe lequel de ses remix, ils n’ont jamais vendu autant de disques.

La musique de David Guetta c’est du bruit qui compte. C’est un peu l’impôt sur la connerie.

Encore un magnifique exemple d’une vie réussie CONNARD !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s