Quitte à censurer, autant se marrer

Bonjour, amis de l’espace virtuel.

Vous voilà donc tranquillement assis devant votre ordinateur, en train de trainer sur des blogs à la con ou des pages wikipédia pour vous donner bonne conscience.

Et si vous êtes là en fait c’est pour une bonne raison – c’est parce qu’il vaut toujours mieux rien foutre sur le net que de regarder la télévision.

La télévision est née il y a relativement longtemps, mais ce n’est que dans les années 70-80 qu’elle s’est vraiment popularisée. Et comme tout ce qui devient populaire, c’est devenu de la merde.

En une époque lointaine et révolue, vous pouviez trouver à plus ou moins n’importe quelle heure de la journée des débats, de l’humour, et parfois même des débats avec de l’humour nourrissant une certaine culture. La télé étant un phénomène nouveau, y’avait encore aucun connard d’obédience de merde qui avait assez de pouvoir pour faire chier tout le monde et imposer sa grosse daube. C’était un peu rock’n’roll, quoi. Ca montait des émissions un peu n’importe comment et ça passait un peu à n’importe quelle heure. Y’a des sketchs qui passaient aux heures de grande écoute qu’il serait tout simplement impossibles de repasser maintenant.

Car maintenant, la télévision est devenue un outil de propagande. A l’époque, les pubs, c’était souvent rigolo, et ça n’avait pas de prétention – on te vendait un produit, et pis c’était tout.  Mais avec l’avancée de l’image, des techniques de vente, et de la prise du pouvoir par des types uniquement intéressés par le pouvoir (comme un peu partout finalement), on en est revenus à imposer de la merde pour vendre de la merde: un concept qui nourrit très bien les types qui ont réussi leur vies de connards.

En effet, qui écoute David Guetta, Rihanna, Britney Spears, Diam’s, Florent Pagny, Sexion d’Assaut, et tout ça ? Eh ben c’est facile – personne. Personne n’écoute vraiment cette merde, et tout le monde déteste, la seule raison pour laquelle tout le monde connait, c’est parce qu’ils ne vous passent que ça.

Si vous faites pas votre petit travail de recherche vous même de votre côté, au final, vous finirez par vous taper la daube à la télé. Et c’est normal, j’veux dire, vous rentrez du boulot, vous avez la flemme de taper trois w sur un clavier, vous vous calez devant la télé, y’a des gosses, bref … ça repose et ça fait des trucs tout seul.

Mais n’ayez pas peur, gentil autochtone, la faute n’est pas vôtre, mais bien celle des proprios. Nourris depuis trop longtemps à l’appât du gain, le formidable outil de propagande qu’était la télévision aurait pu servir à éduquer, cultiver, faire découvrir, au lieu de ça, ça sert à ce que ton gamin te fasse pas trop chier pendant que tu t’engueules avec ton mari/ta femme.

C’est pourquoi il faut contre-attaquer avec un nouveau comité de censure.

Pour changer un peu et puis pour rigoler, je vous propose de vous expliquer ça à l’aide d’une petite mise en situation.

C’est parti.

Après un petit café, vous voilà dans la salle de réunion, avec votre patron, les commerciaux et commerciales, quelques personnes que vous ne connaissez pas (probablement les publicitaires), et une magnifique blonde au regard sévère.

– « Bon » entame votre patron, « donc on est réunis ici pour vendre notre barre chocolatée le Timber Bono, avec nos amis publicitaires qui apparemment nous ont fait du beau travail. Les gars, c’est à vous. »

Les types au regard détendu se lèvent, et vous envoient le brouillon de spot publicité tourné sans effets spéciaux sur un petit écran géant aux oignons de 52 pouces ramené pour l’occasion.

Pub:

Beau mec de droite (costard cravate bleu marine, chemise débraillée) dans un bureau avec des grandes vitres:

– « Oh, il ne reste plus qu’un Timber Bono dans la machine au bureau ! Oulala, mais Sophie s’en approche dangereusement ! Heureusement, j’ai une idée … »

S’ensuit une scène (hilarante) où le protagoniste jette sauvagement son café dans la gueule à Sophie, qui, toute démaquillée et toute mouillée (petit regard sur chemise mouillée), regarde son collègue insérer les 45 balles nécessaires à l’obtention de sa barre chocolatée qu’il bouffe en slow-motion devant le logo en écoutant le slogan: « Timber Bono, c’est trop bon, je garde tout pour moi ! »

Les rires se taisent et tout le monde, sauf la magnifique blonde qui fronce les sourcils en regardant les autres, affiche un franc sourire satisfait.

– « Alors ? demande la blonde à la commerciale à sa droite, « vous en pensez quoi ? »

– « Ben j’avoue, c’est très amusant ! » répond-elle d’un air détendu.

La blonde ouvre de grands yeux hallucinés à cette réponse, et lance un regard noir brillant au reste de l’assemblée. Lorsque ça tombe sur vous, vous avez l’impression d’avoir fait une énorme connerie mais vous ne savez pas quoi. Elle s’arrête sur votre patron.

– « Et vous ? Ca vous a plu ? »

– « Ah bah c’est super ! C’est fin, les personnages sont beaux, c’est rigolo, ça donne vraiment envie de manger notre barre chocolatée … Non vraiment, bravo les gars, vous avez bien bossé ! »

Sans décrocher un mot ou son regard de votre patron, la blonde éjecte son mug de café sur le fameux écran géant, qui se fend en plein centre en un beau soleil. S’ensuit un silence génant.

Votre dirlo tente: « Mais vous êtes qui, au juste ? »

La blonde se lève et répond: « Je représente …

LE COMITÉ  ETHIQUE DE CENSURE A LA BATTE DE BASEBALL (CECBB)

… et sans déconner, je suis pas jouasse. » rajoute-t-elle en jetant la table devant elle.

– « Parce que déjà, petit un, ON GASPILLE PAS LE CAFÉ N’IMPORTE COMMENT, et petit deux, ON PARTAGE AVEC SES PETITS CAMARADES, CONNARDS. Vous avez pensé à la pauvre Sophie qu’avait un rendez-vous important ? Maintenant, elle doit se changer, et encore ça va que c’est une pub, sinon elle serait brûlée au troisième degré à cause de votre égoïsme DE FILS DE CHIEN ! Et vous en avez pas marre de faire passer les meufs pour des cruches ? Bordel, que vous êtes cons ! Et c’est quoi ce délire de promouvoir l’égoïsme, bande de tarés ? »

– « Mais enfin, calmez-vous madame, c’est qu’une pub, c’est une blague quoi ! »

La représentante du CECBB, d’un pas vif et déterminé, se rapproche de votre directeur et d’un geste sec, lui écrase la gueule sur sa table.

– « Eh ben tiens, j’vais t’en faire de l’effet comique en pensant qu’à ma gueule, moi, sac à merde ! T’en pense quoi maintenant, que c’est marrant ? Même tes ptits crétins de camarades ça les fait pas marrer ! Une blague ? Sérieusement ? Une pub, c’est une blague ? »

Elle se tourne vers les publicitaires.

– « Ca passe 35 fois par jour, vos spots de merde ! Les types qui regardent ça ils sont lessivés, et tout ce que vous pensez à promouvoir, c’est l’égoïsme ? Vous avez les moyens de faire passer n’importe quel message, et vous choisissez de prendre un beau gosse qui se fout de la gueule d’une belle cruche pour faire l’enculé avec sa barre de chocolat à la con ? Sérieux, c’est ça votre créativité ? »

– « Non mais elle va se calmer la grosse ? »

Les publicitaires semblent ne pas avoir apprécié les remarques de la jeune femme. Deux d’entre eux reculent légèrement devant l’avancée déterminée de la furie, qui tente de frapper le plus grand du groupe. Faute de portée, elle se contente de renverser la table. Mais le publicitaire l’attrape, et la plaque contre le mur.

– « Mais calmez-vous enfin ! »

– « Je me calmerai QUE DALLE ! C’est à cause de crétins comme vous que les gens deviennent cons ! Si on leur faisait passer de beaux messages, qu’on mettait en avant l’altruisme, le partage, le don de soi, peut-être que ça leur donnerait moins envie de se comporter comme des connards pour réussir leur vie de connard ! Et vous comptez améliorer la relation homme-femme en continuant de promouvoir des images de mâle alpha et de femelle cruche soumise ? Ah, lâchez-moi, bordel ! »

Stupéfaits, les publicitaires lâchent l’ex belle blonde du coin de table qui remet vite fait en place ses fringues, avant de décrocher son téléphone portable.

– « Mais enfin, qui vous donne le droit ? »

– « Le gouvernement. Ils ont changé de poitique. » déclare-t-elle en composant un numéro. « C’est bon les gars, faut venir finir, je pourrai pas le faire seule. » dit-elle à l’appareil. « Ouais, non, c’est des crétins. Tous ? Bah, vous verrez bien. »

« Elle s’éloigne vers la porte. « J’espère que vous retiendrez la leçon. Fini la rigolade, les gars, à partir de maintenant, on retrouve une éthique. Bonne chance. »

– « Parce que vous croyez que vous allez changer quelque chose ? »

– « Mauvaise réponse. Si moi j’ai rien changé, eux en tout cas » dit-elle en ouvrant la porte « le feront sans doute mieux. »

Alors que la belle blonde tient la porte, trois armoires à glace rentrent dans la pièce armés de battes de baseball. Vous avez le temps de hurler que vous êtes juste le créateur du produit, que vous y êtes pour rien, et que vous avez compris, et ils vous laissent sortir. Vous quittez la pièce en entendant les craquements d’os et les hurlements du reste de votre équipe – et vous songez sérieusement à vendre votre produit à même le consommateur.

Et voilà, le LE COMITÉ  ETHIQUE DE CENSURE A LA BATTE DE BASEBALL !!

Dirigé par une dizaine de scientifiques, une dizaine d’artistes, une dizaine de religieux, et une dizaine de sportifs, le CECBB ferait le même boulot que le comité de censure actuel, mais il le ferait bien.

Autre exemple:

« Ce soir nous accueillons les nouveaux talents qui vont nous interpréter des vieux tubes devant des jurys de professionnels ! »

Réaction du CECBB: émission interdite, budget retransféré

« Bon alors déja, toi, tu retournes mettre des fringues, toi, tu fermes ta … Ah non, mais c’est pas que tu chantes pas juste … non, non … Nan mais techniquement, c’est juste … Mais bon, l’artiste original, il avait pas 30 000 euros de matos ni un auto-tuner, et il chantait à 30 mètres du micro … Donc à la limite si c’est pour refaire la même en pire, ça sert à rien, quoi … 

Bon et les gars, c’est pas sérieux, au niveau du budget éclairage en gros là on en est à Singapour par minute, le public danse pas en fait, il fait une crise d’épilepsie … Avec ce que vous dépensez en électricité par seconde j’peux éclairer le Mali pendant un mois … »

Et tout ça pour quoi ? Si ils mettaient la même énergie et les mêmes moyens dans un groupe de garage d’à côté de chez vous, vous seriez fans de ce groupe. Ne sous-estimez jamais le pouvoir de suggestion de l’image. Et surtout pas les monteurs de TF1 et d’M6. Ils peuvent vous faire pleurer avec rien.

En plus, comment on se fendrait la gueule à avoir des groupes de garage du coin sur scène à la télé tout les soirs !

Pub:

« Allez chérie, on y va, remet tes sandales ! »

« Papa, j’en ai retrouvée qu’une ! »

« Eh ben retrouve l’autre ! »

« Mais non mon petit papounet, tu sais bien que chez Leclair Merlin, la paire de sandales est à seulement 6€90 ! »

« Oh comme elle est mignonne, d’accord ma petite louloute, allons y ! »

Réaction du CECBB: Extermination de la marque, du publicitaire, et de l’enseigne, retournage de la pub:

« Allez chérie, on y va, remet tes sandales ! »

« Mais papa j’en ai retrouvée qu’une ! »

« Eh ben retrouve l’autre ! »

« Mais mon petit papounet, tu sais bien que chez Le … »

« Nan mais j’en ai rien à secouer ! Tu ouvres tes yeux et tu retrouves ta sandale ! J’vais pas te payer une paire de sandales parce que t’es trop conne pour pas les paumer ! »

« Mais chez … »

« Nan mais tu crois quoi en plus, qu’on va laisser une de tes sandales pourries sur une plage quasiment propre ? T’as pensé à l’environnement ou tu penses qu’à ta gueule ? »

« Mais papaaaa … »

« AHHH TU M’ENERVES MAINTENANT TU LA FERMES ET TU RETROUVES TA SANDALE SINON TU RENTRES À PIED C’EST CLAIR ? »

Slogan: « N’élevez pas vos enfants n’importe comment, soyez responsables ! »

Voilaaaa. Là on parle. Comment les publicitaires osent-ils faire l’apologie de l’égoïsme et de l’individualisme avec un média de masse comme la télévision, que tout le monde regarde ? Surtout à une époque où on manque cruellement d’idéaux forts ?

Les idées ne manquent pas mais les images elles oui pour exprimer également l’oblitération quasi perpétuelle de l’image de la femme dans pratiquement toutes les pubs et émissions. Sérieusement, quand est-ce qu’une femme à la télé peut faire autre chose que d’être une belle cruche ? Et au lieu de sanctifier les femmes qui ont réussi ce défi, ils vous passent des émissions sur des mecs qui doivent noter de 1 à 10 le cul de meufs.

Et les hommes ne sont pas en reste. Un homme ne peut être qu’un séducteur machiste pour réussir sa vie de connard. Systématiquement, des archétypes de réussite sont créés, et ont été créés petit à petit par l’image, la pub, leur techniques de vente à un tel point que vous-même, vous doutez de vos idéaux.

Vous vous dites parfois que c’est le jeu de la vie, qu’on a été faits comme ça, au lieu de lever votre cul et d’arrêter d’accepter votre condition de merde matraquée aux médias depuis la naissance.

Ne sous-estimez jamais le pouvoir des médias ni de leur argent – si vous croyez au mâle alpha/mâle beta, au machisme, que les femmes sont belles uniquement en mini-jupe, et si vous croyez que pour séduire un homme le seul moyen c’est de faire la belle cruche vous vous êtes faits piné(e)s.

Il existe des alternatives mais faudra bouger un peu son gros derche et réfléchir un poil, vu que contrairement à la radio, et la télé, ça vous sera pas servi dans une assiette avec un digeo. Pas du tout les copains. Et vous aurez aucun support.

Mais tout les types qui avaient une cause à défendre et qui sont maintenant considérés comme des légendes, ils allaient chercher un peu plus loin que la soupe réchauffée au micro-ondes. Evidemment, ils étaient douze, et ils sont quasiment tous morts.

Il serait temps de les honorer.

« When ignorance reigns, life is lost »
— Zach de la Rocha

Publicités

3 réponses à “Quitte à censurer, autant se marrer

  1. En tant que connard qui n’a que ça à foutre et qui aime bien arriver 5 mois plus tard pour étaler sa merde, je voudrais signaler une faute.
    Vous dites « l’apogée de l’égoïsme et de l’individualisme » et moi je dis « c’est faux » ! Vous vouliez certainement dire « l’apologie de l’égoïsme et de l’individualisme ».

    J'aime

  2. Merci!
    Depuis le temps qu’on attendait votre retour!
    Vous avez bien glandé bordel!
    Mais voila un bel article optimiste, éclairant et plein de belles idées de connard!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s