Le CONNARD du beaujolais nouveau

Titubant, il se rapproche du chiotte, la tête en avant et fait le point sur lui-même, la vie, Dieu, le monde qui l’ent… à peine le temps de se féliciter d’avoir eu la clairvoyance de relever la cuvette et de fermer la porte à clés qu’il est pris de convulsions horribles : c’est déjà trop tard… Une bouillie noirâtre dégueulasse sort de sa bouche, dont le faible débit sortant est vite débordé… Morceaux de merguez coincés dans le nez, yeux rouges…

Bad trip, idées noires… Encore plus noires que le fond des chiottes, dont le contenu s’apparente maintenant plus à un cendrier qu’aux paisibles verres de gnôle que cette abomination était encore pourtant quelques heures auparavant….

« BORDEL ! PLUS JAMAIS ÇA « , pense-t-il tel le fier soldat rentrant du chemin des dames avec plus que la moitié de sa bite. Il s’égare dans la grossiéreté « Mais merde mais putain mais merde mais quoi mais merde mais ça fait quasiment un an que ça m’était pas arrivé mais merde mais bordel quoi c’est vrai merde quoi ! C’est une putain de malédiction bordel de merde ? »…

Un an déjà… Il loue son seigneur pour avoir fait le foie tel qu’il repousse d’année en année. Et d’autres seigneurs aussi au cas où… Et il gerbe de plus belle…

Tel l’Eurovision, la moitié du contrôle technique, ou un quart de la coupe du monde, le Beaujolais nouveau revient chaque année, régulier comme l’enculé régulier qu’il est…

Une famille brisée par la vinasse

Flashback de la même scène, une année avant, dans un chiotte différent « mais bordel mais merde mais etc… »

Il s’était pourtant dit « plus jamais cette merde bordel etc… », mais il y est : une année de plus, flanqué d’une tablée de connards, entouré d’un amas de charcutaille dégueulasse, en train de boire le sang menstruel de la terre où qu’on a chié dedans. Il s’est fait niquer. Ni-quer.

Comme tous les ans depuis qu’il a même pas l’âge de boire, de regarder des boulards sereinement ou de rouler bourré, il s’est cartonné la gueule à la vinasse de merde. Il avait pourtant l’impression qu’il était meilleur que celui de l’an dernier, et il lui trouvait même un goût de banane comme les connards de la télé ;  mais il doit se rendre à l’évidence : toutes les papilles gustatives qu’il a cramées pendant ces 365 jours lui ont joué un putain de tour, et se foutent bien de sa gueule depuis le paradis des papilles noyées dans le whisky pas cher.

IL A LE GOÛT DE CUL, COMME CELUI DE L’AN DERNIER, CELUI DE L’ANNÉE D’AVANT ET DE TOUTES LES AUTRES !!!!

Il est même tenté de pisser dedans pour adoucir son goût, mais bon il se demande quand même si, lui qui vote même pas, il pourrait pas faire un petit truc pour aider le terroir de merde de son pays de cons. L’identité nationale, la tradition…

La tradition française. La France, tu l’aimes ou je te quitte, salope. La France de la carte des vignobles sur le pif, la France qui vomit dans des poubelles, la France de la violence conjugale

Des BLEUS dans ta gueule, par des BLANCS qui boivent du gros ROUGE.

La France du premier jeudi de novembre où tu te cartonnes patriotiquement à la vinasse de merde, et où il est de bon ton d’avoir les lèvres violettes le premier vendredi de novembre à 8h du mat’ pour pas passer pour un métèque. Vas-y r’prends-en, c’est pas d’la merguez de bougnoule ça.

Quel connard… Il relève les yeux, reprend un peu du poil de la bite et regarde les dégâts causés par le sang du christ sur sa gueule : dans un dernier spasme, l’horrible vérité jaillit du miroir…

Ce connard c’est toi, CONNARD.

VENDETTA !!!! :

Un témoignage poignant : « Bon, du coup le beaujolais nouveau c’est une piquette avec un étiquette bien kitsch… C’est comme des dragées Fuca dans un kinder surprise. Ça donne envie, tu sais que ce n’est pas une merveille, mais parce que tu ne comprends rien aux Mécanos, tu te réjouis du camion de pompiers en 4 pièces PVC… les traditions ont la vie dure. »

Arnaud B. – 2012

Publicités

2 réponses à “Le CONNARD du beaujolais nouveau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s