Coup de tonnerre dans les coulisses du remaniement

Daniel Raillant, député de la Somme, pressenti pour être prochainement nommé Ministre de la Culture a vu ses espoirs réduits à néant après la découverte à son domicile de nombreux documents compromettants.

Paris, de notre correspondant.

L’information reprise ce mercredi en Une du Canard Enchaîné constitue un nouveau coup dur pour le gouvernement et a ébranlé ce week end le microcosme politique parisien. Et pour cause, qui aurait pu s’imaginer un tel cataclysme à quelques jours du remaniement gouvernemental ?

« Daniel Raillant a été écarté du poste au dernier moment car une note des RG nous a informé in extremis qu’il venait de mettre en vente sur Le bon coin sous une fausse identité 6 dvd de Bigard et la collection complète des « Histoires vraies » de Pierre Bellemare. Ça nous a mis la puce à l’oreille… » nous a confié une source bien informée de la place Beauvau. Une enquête en interne a alors été immédiatement ouverte pour faire la lumière sur la véritable personnalité du prétendant aux fonctions ministérielles.

Suite à la remontée de cette information confidentielle, une perquisition discrète a permis de découvrir chez l’intéressé un impressionnant arsenal d’expression de mauvais goût, dont des éléments discographiques accablants comme l’intégrale de Jean-Jacques Goldman et des Enfoirés ainsi que des enregistrements des émissions Touche pas à mon poste et La France a un incroyable talent. L’analyse de son téléphone portable a également pu prouver qu’il avait participé à de nombreuses reprises au vote du public de l’émission On ne demande qu’à en rire.

Un véritable musée des horreurs

Livres de Guillaume Musso et de Jean Roucas, collection complète de Stephen King avec reliure en cuir, dvd de Franck Dubosc, photo dédicacée de Cauet, coffret Les grosses têtes, VHS du Bébête show… La saisie effectuée au domicile de l’élu est impressionnante et son inventaire ferait pâlir d’envie tout inspecteur de la brigade de répression des goûts de chiottes qui se respecte.

« 40 jours 40 nuits, l’intégrale American Pie, Sex Academy… » énumère stupéfait le brigadier adjoint chargé d’établir le relevé des chefs d’accusation qui seront retenus contre le député. « La liste de ses téléchargements fait froid dans le dos et devrait le conduire à l’ombre pour un bon bout de temps » commente un vieux briscard de la PJ parisienne.

Fait aggravant, un lot de 6 canevas qui trônaient encore récemment dans son salon a été retrouvé caché dans son box de l’impasse des tilleuls.

canevas

Photo AFP©

Pressentant sa nomination prochaine, l’élu aurait en outre tenté d’écouler un stock d’affreuses statuettes pseudo égyptiennes en plâtre au « Cash Occas » de la ZAC des Tuileries de la banlieue d’Amiens : « C’était absolument immonde, je n’ai jamais vu ça en 25 ans de carrière. Les gars de la brigade qui ont découvert ces pièces à conviction ont tous eu le cœur retourné » sanglote un commissaire divisionnaire, visiblement encore ému.

Au siège du parti, c’est la consternation

L’émotion se lit sur tous les visages rue Dasnias : « Nous sommes tous ébranlés par ces révélations. Le choc, l’abattement mais aussi l’interrogation sont présents dans tous les esprits. Nous ne devons cependant pas oublier le parcours de M Raillant et tout ce qu’il a accompli de positif pour la société française par le passé, même s’il est vrai que beaucoup aujourd’hui se sentent trahis » affirme Michel Dauget, porte-parole du gouvernement, ajoutant « L’important aujourd’hui est de soutenir l’action gouvernementale et de poursuivre nos efforts pour apporter des solutions aux problèmes auxquels sont confrontés nos concitoyens ».

Les témoignages d’élus affligés se succèdent : « Nous étions quelques-uns à penser au début de l’affaire qu’on tentait de lui monter un chantier pour stopper son irrésistible ascension, mais face à la découverte d’autant de preuves irréfutables, nous ne pouvons hélas qu’accepter cette triste vérité et tenter de comprendre la déchéance de celui que je considérais comme un ami » regrette Bruno Feldman, chargé de mission au ministère de l’Intérieur et frère du chanteur éponyme.

« Je suis absolument horrifié par ces révélations. J’ai même lu qu’il avait fait encadrer dans son propre bureau une affiche du film Iznogoud dédicacée par Michael Youn… Je sais qu’en chacun de nous sommeille une part d’ombre, mais à un tel niveau… c’est… sale » déplore consterné J. Fatoux, directeur de cabinet de l’actuelle Ministre de la Culture et de la Communication.

« C’est bien la vigilance du gouvernement qui a permis de révéler la véritable nature de M Raillant. Nul doute que l’opposition se serait emparée d’un dossier aussi sensible s’il avait été nommé, on a frôlé la catastrophe » tempère Thierry de Pontbriand, chef de la cellule pilotage de la sous-direction départementale déléguée à la formation professionnelle des personnes de petite taille.

Autre son de cloche au sein de la majorité de la part des radicaux d’extrême centre dont le chef de groupe à l’Assemblée Mourad Bencherif déclare : « Certains feignent de découvrir la face cachée de M Raillant, mais nous connaissions tous cet aspect de sa personnalité. Qui n’a pas reçu au moins une fois pendant une session parlementaire une de ses blagues au goût fort douteux par SMS ? ».

Face au scandale, l’opposition tire à boulets rouges

« C’est une accumulation de fautes inexcusables de la part de celui qui prétendait incarner la richesse séculaire de notre patrimoine et le rayonnement de la culture française dans le monde. Ces penchants inavouables constituent une forme de déviance inacceptable pour la représentation nationale et clairement incompatible avec les fonctions ministérielles » assène L. Huppin, député de l’opposition.

« Un scandale de plus qui éclabousse le gouvernement, au summum de son impopularité » s’est indigné l’incontournable chef de l’opposition Jean-François Mangemerde sur sa page Facebook, « Nous ne sommes malheureusement pas étonnés de la découverte de telles dérives au sein du parti de la majorité, et je ne peux que me désoler de l’obstination du Président à ne pas tirer les conséquences qui s’imposent en bannissant tout simplement les principaux ministres de son gouvernement hors du royaume ».

Contacté par téléphone par notre rédaction, Daniel Raillant a déclaré « Vous croyez pas que j’ai autre chose à foutre que de répondre à vos conneries ? ». Un bottage en touche qui en dit long sur l’état d’acculement dans lequel se trouve aujourd’hui l’élu Samarien qui devrait rapidement comparaître en justice.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s