Le reggae français, une bonne raison de voter à droite

DISCLAIMER : l’auteur ne sait pas faire la différence entre reggae/ragga/dub et en a rien à branler, pour lui à part Maiden tout sonne comme de la zumba (y compris certains albums de Maiden, merci Blaze Bayley).

Quand j’étais gosse en province on se faisait grave chier ; notre quotidien était rythmé par une petite marée noire  de temps en temps sur les côtes du Finistère, la Bretagne se vengeait en nous envoyant Manau Mamatah ou Percubaba et on se revengeait en leur envoyant Tryo ou ce genre de merdes. Personne ne se doutait que s’enclenchait alors une grave escalade de la violence auditive, que ce genre musical damné allait survivre aux premiers rapports sexuels de leur public, qu’en 2017 Tryo remplirait encore des salles ni qu’il était possible d’être chauve aux cheveux longs avec des dreads à 40 ans.

percubabaportelsdep1004_20

Chauves aux cheveux longs dreadeux, un style inspiré à la fois de Didier Barbelivien et de Yanick Noah.

Presque quinze ans plus tard, le terreau fertile des classes moyennes blanches a permis l’éclosion d’un des sous-genres les plus détestables de la chanson française (qui est déjà en elle même un genre détestable) : le reggae français périurbain ; dignes héritiers des grenoblois Sinsemillia ces nombreux groupes essaiment dans les régions entourées de montagnes et dans les banlieues tranquilles, relayant haut et fort les combats de toute une génération : fumer des joints, être gentil avec les gens, essayer d’avoir une street-cred quand tu t’appelles Antoine tu portes des dreadlocks en 2017 tu es né dans la vallée de la Maurienne et tu dois mettre de la crème solaire au moindre rayon de soleil, porter des falzards qui puent la bite etc… Un petit tour dans le monde féerique du reggae périurbain français (comme d’habitude, prévoyez un froc de rechange vous risquez de vous chier dessus à chaque instant – si vous portez des sarouels, j’imagine qu’ils ont déjà vu pire).

Nâaman, le petit prince du reggae dieppois

Élu Révélation de l’Année en 2013 aux Victoires du Reggae (Reggae.fr), Naâman s’impose rapidement auprès de la critique et de son public.
Source : le site officiel de Nâaman.

Les Victoires du Reggae, même si tu gagnes t’as perdu quand même. On commence très fort avec un espèce de clip reggae français périurbain all-stars, avec le petit prince du reggae dieppois en personne.

Straight outta da street (vous l’aurez deviné, ce mec s’appelle Martin)

Né d’un père informaticien et d’une mère institutrice, […] il entame sa scolarité dans une école privée catholique à Dieppe. […]  Une fois son baccalauréat littéraire en main, il part étudier la communication puis le graphisme dans la ville de Caen […] il décide en 2010 d’abandonner ses études pour s’investir tout entier dans la musique

I Wok Sound, le gros son qui vient de la vallée de la Tarentaise

Un hymne à la tolérance qui dit qu’il faut pas juger les gens sur comment les gens sont habillés parce que juger les gens sur comment les gens sont habillés c’est mal, ou ce qui arrive quand tu es le mec le plus roots de toute la Haute-Savoie (74 représente) mais que les gens se foutent quand même de ta gueule avec ton sweat vert jaune rouge.

« Toi qui me juges es-tu capable de te regarder ? Es-tu prêt à franchir ce cap avant de me critiquer ? Si trop de différences nous séparent alors c’est ça la mixité, essaye de comprendre ça avant de fabuler »

BONUS : un des mecs s’appelle Gérald, mais se fait appeler Jahrald pour une crédibilité maximale et lutter de manière optimale contre Babylone qui nous ment et nous espionne.

Pupa Rico, légaliser la ganjananananawo faya faya FALAMINO (!!??) nanawo légaliser bilingdilingdiling je retranscris pêle-mêle c’est pas évident BBRRTTTTT

Apparemment ce mec est connu et est un pionnier du rap-ragga (que j’imagine comme un truc du style Limp Bizkit mais sans guitare) en France, ceinture noire 3e dan d’onomatopées. Théorie : le « FALAMINO » qu’on entend sans raison apparente au milieu des phrases serait un « follow me now » dit avec une accent jamaïcain de Seine-et-Marne.

Le destin tragique de Pupa Rico, un document exclusif trouvé sur wikipedia :

On ne sait ce qu’il devient, toutefois voilà ce que l’on peut trouver sur des blogs : – il habite Paris 16e avec sa famille – il aurait vendu toute sa collection de disques (que l’on pouvait trouver tamponnés à son nom) – déçu par l’industrie musicale, il se serait retiré – et serait devenu garagiste – ou bien religieux en Italie – certaines de ces allégations sembleraient être, en l’absence de sources sérieuses, des légendes urbaines.

BONUS : la chanson de la dissidence qui balance très très fort sur les illuminati qui refusent jah jah bangdolobingdolobing les francs maçons BRRRTTTTT tigidigidik foutre le feu à l’Assemblée nanananawo serpent ontologique dilibangbang. Une violence verbale et sonore insoutenable sur un texte d’Alain Sarouel, le dissident roots.

Dub Silence, le groupe qui a fait exploser mon détecteur de premier degré et défoncé mon lieucommunomètre

« Pourquoi des terroristes ont attaqué Paris ce matin, et pourquoi le conflit israëlo-palestinien ? »

« Pourquoi quand on déprime c’est toujours dur de s’en sortir ? »

« Pourquoi tout ce qui est bon c’est mauvais pour la santé ?  L’alcool la cigarette le McDo et le café »

C’est vrai ça, pourquoi ? Pourquoi bordel ? Le peuple exige des réponses !

BONUS : à 4:22 la descente de trompette c’est « qu’ils se souviennent tous de moi par la radio » d’une chanteuse oubliable qui faisait un clip sur un porte-avions.

Danakil, le reggae qui dénonce très très fort les inégalités qui font que les gens sont pas égaux

Prends ça dans ta gueule la classe politique, Danakil soutient nuit debout (avec une pancarte de Voltuan dès les premières secondes du clip), y a quelques puissants qui ont dû chier dans leur froc.

Pour conclure ce voyage merveilleux qui vous aura sans doute donné envie de prendre votre carte chez Les Républicains pour supprimer le RSA aux dreadeux ou lancer une manifestation pour la suppression du statut d’intermittent en hurlant « PLUS JAMAIS ÇA », je dirai que si le racisme anti-blanc n’existe pas on pourrait peut-être l’inventer.

N’oubliez pas la page Facebook pour liker/lancer des débats constructifs/insulter les auteurs.

Maréchal Boulon est sur twitter.

Publicités

68 réponses à “Le reggae français, une bonne raison de voter à droite

  1. Belle selection t’as vraiment tous les champions la! Par contre j’ai croise Namaan dans le ghetto a Kingston (veridique) et je pense que tu te chirais dessus toi la bas, pas lui.

    J'aime

  2. Alors, mon expérience me fait dire que :
    – Blaze Bailey n’a pas de voix, mais il a fait de bons morceaux. C’est juste dommage qu’il chante dessus.
    – Si je votais à droite pour détester des fils de bourges qui s’habillent en saroual « ecoresponsables » qui viennent du pérou en avion juste pour avoir eu un moment de saleté dans leur vie avant de devenir un bâtard en costard, gérant d’une société de com ou de reprendre la boîte de papa, ça ferait un moment que je me serait mis une balle dans le pied.
    – J’ai jamais vu un seul putain de pauvre écouter tryo.
    – Voter à gauche, c’est quand même faire de la croissance infinie, comme à droite. C’est juste la redistribution qui est pas « exactement » pareille. Et qui dit croissance infinie, dit « se reproduire comme des connards, même si on est con comme une pioche », « exploitation de tout ce qui est ou non animal », j’ai plein d’autres exemples, mais j’ai une crampe aux doigts.
    – Donc écouter du reggae français sur deezer ou apple store qui dit que le capitalisme c’est caca, c’est comme quand un curé nous soutient qu’il faut vivre dans l’abstinence, ne copuler que pour se reproduire, et n’y prendre aucun plaisir, pendant qu’il est en train de limer le train arrière d’un bus de classe verte de gamins de 7 ans.
    – C’est mon avis, mais comme je réfléchis beaucoup plus vite que je suis capable de mettre tout ça en ordre, je me souviens pas du 1/4 et je serai jamais le maître du monde.
    – Up the irons.

    J'aime

  3. Je nuancerai quand même pour Danakil.
    Le reggae c’est simple à tous les niveaux : textes, mélodie, harmonie, etc.
    Franchement écoutez les légendes du style Horace Andy, Toots and the maytales, Lee Pery, Derajah… C’est magnifique mais je ne vous conseille pas de traduire les paroles…
    La beauté du reggae réside ailleurs. C’est simple mais c’est universel et c’est ça qui est cool. C’est pour ça que dans les concerts de reggae y’a de tout.

    J'aime

  4. tenez , c ‘est mon son , Original Rastaman , sans cliche ni copie . . .
    Autoprod TSF . . . Pas une pute de Babylone . .. Nous on monte le level . . .

    J'aime

  5. Putain les gars de Dub Silence ils étaient au conservatoire avec moi, la barre que je viens de me taper.
    Ils sont gentils en vrai, mais j’ai jamais autant eu l’envie de me taper la tête sur les murs qu’en les écoutant écrire un texte à 5. (D’ailleurs c’était le texte de cette chanson précisément)

    J'aime

  6. Très drôle, mais sans dec, pour un véritable amateur de musiques jamaïcaines, ces mecs que tu cites (naaman, pupa ‘homophobe’ rico, etc…) sont un véritable problème. Ils véhiculent un cliché qui ne peut pas être plus éloigné de ce qu’est vraiment cette musique.

    J'aime

      • c’est évidemment (et malheureusement) amalgamé dans l’esprit des gens non-spécialistes (et ce sont eux qui m’intéressent, puisque ce sont eux qui sont susceptibles de gober ce cliché pitoyable que je dénonce)… Il se construisent une image de cette musique via ces pitres français qui font de la pop-reggae-isante (j’appelle pas ça du reggae, même franco-français) et l’applique à l’ensemble de ce « courant ».

        J'aime

      • Le plus impressionnant c’est comment ces blaireaux ont réussi à enlever tout le côté politique de la musique de base pour en faire un enchaînement de lieux communs du type « il faut être gentil avec les gens et être raciste c’est méchant ».

        Aimé par 1 personne

  7. Ça fait passer un bon moment. Quand tu connais pas le site tu comprends juste un peu vite que c est de la dérision. (Percubaba fait un ch’ti oilp connaisseur ?)
    Par contre le titre fait un peu trop politisé à mon goût et peut juste servir d argument reels pour des « conservateurs » comme Marc. ^^
    En tout cas, ça me rassure sur ma critique de danakil, il est souvent difficile de taper sur le dernier album pour passer pour un bourge droitiste ^^

    J'aime

    • Réel / sans passer

      Même pas la possibilité de modifier ses commentaires, site à la con.
      Pi je vais retourner écouter dub Inc sur mon BlackBerry je ferai moins de fautes de frappe.

      J'aime

  8. Je pense que marc faisait lui aussi de l humour second degré ? G meme trouve ca assez drole ^^ Mais c est risqué de lui laisser sa blague car la le sujet est trop touchy 😉

    J'aime

  9. Faudra aussi penser à faire une étude sur les bloggueurs, qui à force de se faire chier chez les geeks, croient que la posture du haineux, c’est plus cool et encore de l’info alternatif, alors que c’est la mode… Est ce que faire du zemmour pour rire c’est encore trqnsgressif ?

    J'aime

  10. je te nomme officiellement membre de la fédération française de connards., ça te dis de passer à l’international maintenant que tu es de la maison??

    J'aime

  11. Article de rageux ét de debile profond je suis pour la plus pure tolérance et je suis un fan de reggae cette article plus que minable n’a pour but de rassembler les dégénérer congénital allez les amis vive Trump pfffff patethique …😏

    J'aime

    • Jeux suit d’accor avec toua les gents violents ils faux les tué ! et ce qui font des fautes d’orthographe aussi !

      J'aime

    • Y’a encore des gens qui prennent au 1er degré le GORAFI apparemment. Vous êtes formidables, continuez de nous divertir en vous auto-humiliant sur les forums :’)

      J'aime

    • cet article est très drôle, il y a une grande part d’humour, ça n’a rien a voir avec de la rage. Par ailleurs la ponctuation et l’orthographe, ça sert à quelque chose cher ami.

      J'aime

  12. Très très bon, tu m as fait rire quand même! Tu devrais faire attention à ton correcteur de texte en revanche, il m a l air géo-localisé! J’ai pu voir que tu passes du temps dans le 18ème et Bastille. C est le problème des correcteurs Bobo-parisien, j ai désactivé le mien, ca fait du bien maintenant et on me jette beaucoup moins de pierres! Je peux te donner un lien pour le tuto si tu veux, il a été fait par Norman.
    Bisous

    J'aime

  13. D’accord, drôle et ô combien pertinente analyse d’une pathologie culturelle réelle et dangereuse, T’as réussi ta vie connard! Comme à peu près tous tes pamphlets que je découvre avec gourmandise aujourd’hui même. SI j’étais patron d’une boite de com, je t’engagerais aussitôt pour faire chef de commando de guérilla marketing. 😉

    J'aime

  14. Cher journaleux en herbe,
    Dernier paragraphe, ligne 1:
    Tu as écrit: « Pour conclure ce voyage merveilleux qui vous aura sans doute donner envie de (…) ».
    Il faut écrire: « Pour conclure ce voyage merveilleux qui vous aura sans doute donné envie de (…) ».
    Même en te relisant, tu n’y es pas arrivé !
    Bonne continuation,
    TMLP

    J'aime

  15. « Danakil, le reggae qui dénonce très très fort les inégalités qui font que les gens sont pas égaux » Lol me suis régalé, j’adore ton style de gros connard, suis pire et entre connards on s’entendrait comme deux gros connards en foire.

    Une chose est sûre : Bob entendrait ca, il s’allumerait un bon gros pétard et se mettrait á chanter… No coooonnards, no Cry…

    Salutations connardeuses

    J'aime

  16. A toi bien le pensant auteur de cet article,
    Je te demande de me guider sur mes choix musicaux, moi jeune trentenaire qui a les cheveux cours et des vêtements qui sente bon la lessive et qui travail toute l’année.
    Prêche moi la bonne musique celle qui socialement acceptable par tes copains voleurs : les républicains.
    Si pour toi la lutte contre un système capitaliste qui va droit à notre perte ne peut pas être exprimé de façon festive et tolérante tous ça parce que tu ne supporte pas quelques cheveux longs et un mode de vie différent
    Alors oui va avec tes amis costard cravate de droite qui a la première occasion de te b…..r pour gagner plus de fric ( impôt , temps de travail .. ) . Mais sache que le jour ou tu ne verra plus se mode d’expression contestataire tu sera la première victime de cette dictature que sera devenue la France.
    J’attends ta liste de musique @+

    J'aime

    • Bonjour David, je n’ai malheureusement pas de conseil musical à te donner ; comme j’aime à le dire, les goûts et les couleurs ça se discute pas (sauf Nâaman, c’est vraiment trop de la merde).
      Cordialement
      PS : Félicitations pour tes vêtement qui sentent bon la lessive, n’oublie pas de passer au bureau des médailles en partant.

      J'aime

    • A toi David, et à tous mes concitoyens qui s’égarent,
      Je ne puis dire qu’une chose, on ne peut avoir deux maîtres le reggae et la République.
      Pour ma part, en 1948, j’ai choisi de servir la République en m’engageant dans la 13e demi-brigade de Légion étrangère. Puis j’ai servi tout aussi fermement la République au sein du corps préfectoral. Tout au long de ma carrière, j’en ai vu des rastacouères qui avec les cheveux courts avaient des idées courtes comme les tiennes.
      Si pour toi les habits font le moine du révolutionnaire, du bolcho-trotskyste, du khmer vert, alors le reggae a définitivement gagné et nous partageons le même constat : la France a perdu.
      De mon temps au moins la contestation avait la passion des Ferré, Brassens, des Montéhus, des Druon et Kessel. Mon petit fils m’a emmené voir René Binamé en 1989. Voila un groupe révolutionnaire, pas un de ces groupes de vendeurs de hakik.
      Non, si tu veux du révolutionnaire, écoute Mahler ou Brahms petit. Laisse Danakil aux bourgeois que j’ai défendu toute ma vie.
      Alain Toussaint.

      J'aime

  17. Ce reggae de blanc reflète vraiment bien les ravages du gauchisme sur les jeunes depuis 40 ans… des blancs qui ne savent plus qui ils sont, qui pensent que les africains sont leurs frères, abreuvé à la bien pensance gauchiste et à l’anti racisme, j’espère que les jeunes générations retourneront vers leur identité, leur culture à fin de perpétrer l’héritage de leurs ancêtres…

    J'aime

    • Euh t’es gentil Jean Édouard, mais on peut avoir plein d’amis étrangers, aimer le reggae et détester cette daube.. Quand à ton identité, on est content pour toi continue à péter ton cassoulet, te branler sur » les triples »et répéter les lieux communs de zemmour mais va le faire chez français de souche, Peace !

      J'aime

    • Bonjour Marc, et merci de ton commentaire qui pue la merde ; je t’invite à le recopier sur Français de Souche (je ne doute pas qu’il soit dans tes favoris) où il trouvera sans doute un public plus réceptif.
      Cordialement,
      Prends une pelle et enterre toi.

      J'aime

      • Clair, cette violence haineuse ! Et on sent bien que ce n’est pas juste une volonté de coller au ton du blog. Ce sont peut-être des membres des groupes cités dans l’article 😉

        J'aime

      • la culture française et l’héritage c’est pas juste être blanc et écouter patrick sébastien sombre crétin la culture française et l’héritage français ils viennent déjà d’ailleurs bob le moche donc avant de défendre la culture française apprends déjà ce que c’est

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s