In the name of lose

Déjà tout petit, Léon montrait des qualités naturelles dans de nombreux domaines, son nombre de membres conforme à la moyenne, l’absence chez lui de chromosomes en trop ou de mousse dans les oreilles, sa capacité à inspirer et expirer… un début prometteur…Mais attendez plus tard.

1

Léon est un petit garçon comme tous ceux de son âge, pas plus con que la moyenne, à la fois ce symbole de pureté, de fraîcheur, d’innocence perdue de mes couilles et l’évidence d’une belle ordure qui ne demande qu’à éclore.

Léon a confiance, il le sait, il le sent, il ira loin.

2

Léon est maintenant un adolescent comme les autres, un sale branleur. Il se sent emprisonné à l’école, on étouffe ses aspirations, on lui coupe les ailes, il n’a pas de champ d’action. Mais vous verrez plus tard !!!

Dès qu’il sera libre de voler de ses propres ailes, c’est sûr, Léon s’épanouira et son œuvre, son combat, son génie [biffer les mentions inutiles] pourra éclater à la face du monde !! Ha ! Ha !! Ha !!!

3

Et c’est ainsi que dès l’âge de 25 ans, il ne fout toujours rien. Pas la moindre piste, pas la queue du moindre début de chemin initiatique formateur d’avant gloire. Mais Léon attend son heure, car il le sait, ça finira bien par rigoler.

4

Et on le retrouve à 31 ans, déjà… Aaah le temps file.

Il commence à douter, « aurais-je loupé le train de mon destin ? » (En tout cas c’est sûr, il ne mourra pas rock star à 27 ans). Il ne renonce pas pour autant à sa destinée promise qui ne s’est simplement pas encore révélée, et reprend sa quête passive de sens. Peut-être devrait-il tâtonner dans diverses directions, s’essayer à quelque science ou quelque art, étudier quelque matière ?

Mais l’incertitude l’étreint. S’il se trompait de discipline et manquait son rendez-vous avec l’histoire ?

Dans le doute, il s’abstient.

5

Il a aujourd’hui 46 ans et pu toutes ses dents, il constate et ressent de plus en plus les marques de l’enculé de temps qui passe.

6

Il a fait des gosses, (moches, et cons en plus), est fonctionnaire 2ème classe – 3ème échelon depuis 23 ans, bouffe le dimanche chez les beaux parents, s’ennuie à crever dans sa vie de con, regarde les infos à 20h, fait où on lui dit de faire, sans vie sans amis, complètement névrosé, réalisant soudain qu’il s’est totalement renié depuis tant de temps, il explose sur place.

7

Il revoit alors le navet de sa vie défiler devant ses yeux, s’emmerde et sort avant la fin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s